Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
VOLLSTÄNDIGE DOKUMENTKARTE(N)
Titel
L'islam (in)visible en ville : appartenances et engagements dans l'espace urbain / éd. par Monika Salzbrunn ; Salima Amari ... [et al.]
Standort Libre-accès
Notation ISLAM Signatur 15-103-100
Typ Livre Kategorie Livre
Autor(en)
SALZBRUNN, Monika éd.
AMARI, Salima... [et al.]
DELLWO, Barbara collab.
GIANNI, Matteo collab.
GISEL, Pierre collab.
GONZALEZ, Philippe collab.
MAZRI, Eva collab.
MONNOT, Christophe collab.
PIETTRE, Alexandre collab.
VOIROL, Olivier collab.
Verlag Genève : Labor et Fides, 2019
Format 413 p. : ill. ; 23 cm
Reihe(n)
Religions et modernités ; 17
Fussnoten Bibliogr. p. 337-338, 368, [379]-402. Webbibliogr. p. 336. Ont notamment collaboré : Barbara Dellwo, Matteo Gianni, Pierre Gisel, Philippe Gonzalez, Eva Mazri, Christophe Monnot, Alexandre Piettre, Olivier Voirol
ISBN-ISSN 9782830916683
Verfügbarkeit
1 Exemplar(e)

disponibilitéExemplar verfügbar
Dauer der Ausleihe: 30 Tage


Dokument reservieren
Schlagwörter
islam:Suisse:21e s. (début)
islam:France:21e s.
musulmans:Suisse:société (milieu humain):intégration
musulmans:France:société (milieu humain):intégration
islam:voile (habillement):Suisse:21e s.
islam:politique:Suisse:21e s. (début)
islam:milieu urbain:Suisse:21 e s.
islam:milieu urbain:France:21 e s.
islam:dialogue interreligieux
islam:femme:orientation sexuelle:France:21 e s.
islam:musique:21e s.:congrès
Zusammenfassung En combinant les perspectives des sciences des religions, des migrations et des études urbaines avec l'analyse d'événements et de mises en scènes artistiques et musicales, le présent ouvrage réunit des enquêtes empiriques et des réflexions théoriques autour des questions de visibilité dans le contexte francophone. Il montre comment les actrices et les acteurs de culture musulmane performent leurs appartenances de manière situationnelle, parfois dans le but de "faire communauté", mais aussi de négocier leur place, au-delà des assignations identitaires, dans des espaces et des entités qu'il convient d'appréhender à différentes échelles : du voisinage de quartier aux réseaux transnationaux, en passant par les associations et les instances politiques. Cette perspective invite donc à reconnaître, du côté des acteurs, la pluralité des appartenances, des raisons d'agir et des régimes d'engagement, et du côté des terrains étudiés, la pluralité des scènes de visibilité, des territoires aussi bien que des logiques qui sous-tendent la vie publique.

Table des matières

-1- Entre visibilité et invisibilité de l'islam. Réflexions épistémologiques et méthodologiques
- Introduction. L'islam (in)visible en ville. Appartenances et engagements dans l'espace urbain / Monika Salzbrunn et Barbara Dellwo
- Rendre intelligible l'(in)visibilité des appartenances
- Musulman.e.s en Suisse : quelques repères statistiques
- Explorer l'espace urbain, au-delà de l'Arc lémanique : présentation des chapitres
- Être musulman.e en Suisse : entre engagements politique local et débat politique national
- Espaces intimes, espaces publics : circulations et stratégies d'évitement
- Des appartenances audibles ? Musique, religions, migrations
- Régimes de visibilité : de l'espace urbain à la scène médiatique
- Appartenances et engagements dans l'espace urbain : art, culture, citoyenneté
- "L'islam et la musique"

- Critique de l'invisibilité sociale / Olivier Voirol
- Ontogenèse de la visibilité sociale
- Niveaux de visibilité- Invisibilité sociale
- Critique immanente

-2- Être musulman.e en Suisse. Entre engagement politique et local et débat politique national
- Le voile au-delà et piété. Portraits de trois femmes musulmanes engagées / Eva Mazri, Christophe Monnot, Alexandre Piettre
- Introduction
- Le port du voile : visibilité disruptive et performance
- Portraits de femmes voilées
- Le voile au-delà de la piété
- Conclusion

- Injonction à l'intégration et citoyenneté pour les musulmans en Suisse. Une relation paradoxale / Matteo Gianni
- La politisation comme, mécanisme de mise en visibilité de la différence
- Politisation, survisibilisation et politique d'intégration
- Intégration et politique d'intégration
- Un paradoxe : la politisation e l'islam opère une dépolitisation des musulmans
- Une alternative : vers une intégration démocratique et citoyenne des musulmans de Suisse ?

- La figure du "musulman" comme antithèse du sujet néolibéral. Remettre la classe sociale au cœur des processus contemporains de racialisation / Barbara Dellwo
- La double invisibilité des élites transnationales
- Entre "désirables" et "indésirables", une immigration à deux vitesses
- De l'immigré au musulman : la culturisation du social
- L'islamophobie, un nouveau racisme ?
- Race et classe sous l'ère néolibérale
- Conclusion

-3- Espèces intimes, espaces publics. Circulations et stratégies d'évitement
- Invisibilisation de l'orientation sexuelle chez les femmes d'origine maghrébine en France / Salima Amari
- Genre et sexualité en milieux populaires : réputation et respectabilité
- Les espaces militants et de convivialité : une visibilité restreinte
- Lien entre origine et milieu homosexuel
- Engagement dans les associations LGBT : classe sociale et spiritualité
- Stratégies d'invisibilisation
- Visibilité religieuse, invisibilité lesbienne ?
- Conclusion

- Se rendre visible à la mosquée quand on est invisible ailleurs. Le cas d'un sans-papier tunisien / Simon Mastrangelo
- Introduction
- Des sans-papiers dans les mosquées ?
- Parcours d'un harrag tunisien rencontré en Suisse romande
- Un quotidien fait de visibilité et d'invisibilité
- Échapper aux tensions du quotidien par la fréquentation des mosquées
- Circuler entre plusieurs mosquées
- La prière comme rythme de vie et comme refuge face à l'absence de perspectives
- Conclusion

-4- Appartenances audibles. Musique, religions, migrations
- "Écouter la musique, c'est un grave péché" Controverses religieuses et risques d'amalgame dans la France contemporaine / Denis Laborde
- La vidéo de la mosquée Sunna de Pontanézen (Brest)
- Quand entendre, c'est reconnaître
- Visibilité publique et crainte d'amalgame
- Anathèmes catholiques
- Le culturel et le cultuel

- Islam(s) en fête. La diversité des appartenances culturelles mises en musique / Monika Salzbrunn
- Introduction : approcher le religieux par la performance
- Les confréries soufies, entre pratique mystique et quête de reconnaissance
- Un message de paix transmis dans un contexte politique tendu : le Khassida Jazbul chanté devant l'université de Genève par un "oiseau qui vole"
- La performance audible et visible des appartenances en Suisse
- De l'oud, du rap et des cloches de vaches : comment les musulmans cherchent à séduire par la musique
- Quand Beethoven s'invite à la mosquée : l'Ode à la joie revisitée
- Conclusion : les fêtes musulmanes lémaniques - une pluralité d'événements musicaux translocaux

-5- Régimes de visibilité. De l'espace urbain à la scène médiatique
- Inaugurer une mosquée à Genève. Médiatisation ambiguë, dialogue interreligieux et gestion du pluralisme / Philippe Gonzalez
- Quelle visibilité ?
- De la performance à la monstration
- La publicité : valeurs, entrepreneurs, lieux
- Dituria fait la Une du Temps
- Au Conseil municipal : "tous les indicateurs au vert"
- La PFIR : "Là, on a une compétence"
- Conclusion

- Présences de l'islam dans une ville française. (In)visibilité, voisinages et normes de discrétion / Talia Bachir-Loopuyt
- L'islam à l'échelle d'une ville : d'une multiplicité de sites à un milieu local
- Scènes de la vie d'une mosquée
- Scènes de la vie d'un quartier
- Conclusion

-6- Appartenances et engagements dans l'espace urbain : art, culture, citoyenneté. Table ronde du colloque L'islam (in)visible en ville Centre socioculturel Pôle Sud, Lausanne (Suisse), 22 septembre 2016
- Biographies des intervenants
- Présentation (Monika Salzbrunn)
- Transcription
- Pour aller plus loin

-7- L'islam et la musique. Regards de musiciens, médiateurs et chercheurs. Festival Haizebegi, Bayonne, 15 octobre 2016
- Biographie des intervenants
- Présentation (Talia Bachir-Loopuyt)
- Transcription
- Pour aller plus loin

-8- Au cœur de recomposition et de trajectoires multiples : des procès de subjectivation demandant reconnaissance. Relecture et envoi / Pierre Gisel
- L'horizon mis en avant
- Le social
- Intégrer la différence dans le social de tous ou repenser ce social même ?
- Limites et mirages ou tromperies de l'intégration

- Bibliographie générale
- Liste des contributeurs

Biographie des auteurs

Salima Amari est docteure en sociologie, chargée de cours à l'Université de Lausanne et membre du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA), équipe Genre, Travail et Mobilité (GTM). Elle a publié Lesbiennes de l'immigration. Construction de soi et relations familiales, Vulaines-su-Seine, Éditions du Croquant, 2018.
Talia Bachir-Loopuiyt. Germaniste de formation, devenue ethnomusicologue par le biais de sa pratique des musiques de Turquie et du monde arabe, Talia Bachir-Loopuyt est aujourd'hui maîtresse de conférences à l'Université François Rabelais (Tours). Ses recherches ont porté sur les festivals de musiques du monde, les circulations de répertoires de l'aire arabo-musulmane en Europe et en contexte d'immigration, l'histoire et l'épistémologie des savoirs musicaux. Chercheuse FNS Senior rattachée à l'ISSR de 2016 à 2018, elle poursuit actuellement des recherches sur l'histoire de l'ethnomusicologie en France et sur l'enseignement des formes chorales en Allemagne, dans le cadre de l'équipe ICD à Tours et tant que chercheuse associée au Centre Georg Simmel (EHESS Paris).
Barbara Dellwo. Après des études d'ethnologie, histoire et sciences des religions, Barbara Dellwo s'est spécialisée en sciences sociales des migrations à l'Université de Lausanne. Elle a collaboré durant quatre ans au projet FNS "L'islam (in)visible en ville". Dans ce cadre, ses recherches ont porté les élites transnationales de culture musulmane dans l'Arc lémanique. Elles mettent un accent particulier sur l'importance de la classe sociale dans les phénomènes migratoires et montrent comment le néolibéralisme a affecté les processus de radicalisation. Barbara Dellwo est actuellement vice-présidente du Groupe vaudois de philosophie et lauréate d'une Bourse politique et science pour 2019.
Matteo Gianni est professeur associé au Département de science politique et relations internationales de l'Université de Genève. Il est aussi membre de l'Institut d'études de la citoyenneté de la même université. Il participe depuis 2014 aux activités du NCCR - On the move basé à l'Université de Neuchâtel. Spécialiste de la théorie politique normative de la citoyenneté, de la démocratie et du multiculturalisme, il a conduit différentes recherches portant sur la population musulmane en Suisse et en Europe, en particulier sur les problématiques liées à la politique d'immigration et d'intégration. Il a publié "Muslim's Integration as a Way to Defuse the Muslim Question ? Insights from the Swiss Case", Critical Research on Religion, 34(1), 2016, pp. 21-36 ; avec Marco Giugni et Noémi Michel Musulmans en Suisse. Profils et intégration, Lausanne, PPUR (Le savoir suisse), 2015.
Pierre Gisel a enseigné à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne, aux croisements entre sciences des religions, tradition théologique, comparaisons interreligieuses. Il a publié une vingtaine d'ouvrages et dirigé une trentaine de collectifs, sur le croire, la ritualité, l'institutionnalisation du religieux, diverses dispositions de doctrine internes au christianisme, les monothéismes, les recompositions du religieux. parmi ses dernières publications : Qu'est-ce qu'une tradition ? Ce dont elle répond, son usage, sa pertinence, Paris, Hermann, 2017 ; avec Jacques Ehrenfreund (dir.), Mises en scène de l'humain. Sciences des religions, philosophie, théologie, Paris, Beauchesne, 2014.
Philippe Gonzalez, sociologue, est maître d'enseignement et de recherche à la Faculté des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne. Ses travaux portent notamment sur la présence des religions dans l'espace public. Il a entre autres publié : Que ton règnes vienne : des évangéliques tentés par le pouvoir absolu, Genève, Labor et Fides, 2014 ; avec Christophe Monnot (éd.), Le religieux entre science et cité, Genève, Labor et Fides, 2012 ; avec Joan Stavo-Debauge et Roberto Frega (éd.), Quel âge post-séculier ? Religions, démocraties, sciences, Paris, Éditions de l'EHESS, 2015.
Denis Laborde. Après des études musicales au CNSM de Paris. Denis Laborde dirige la création mondiale des Crystal Psalms d'Alvin Curran. Il obtient un doctorat de l'EHESS, entre au CNRS, structure un réseau international de recherche sur les festivals de musiques du monde et organise des universités d'été franco-allemandes. Directeur de recherche au CNRS et directeur d'études à l'EHESS, il dirige l'Anthropological Research Institute on Music Emotion and Human Societies (ARI) à Bayonne. Avec ses étudiants de l'EHESS, il y a créé le festival Haizebegi, les mondes de la musique. Il est membre des comités de rédaction de L'homme et de Gradhiva. parmi ses ouvrages : De Jean-Sébastien Bach à Glenn Gould, Paris, L'Harmattan, 1997 ; Musiques à l'école, Paris, Bertrand-Lacoste, 1998 ; La Mémoire et l'Instant, Bayonne, Elkar, 2005 ; Le cas Royaumont, abbaye et fondation, Grane, Créaphis, 2014.
Eva Mazri obtient un doctorat en sociologie à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne et à la Faculté des sciences sociales de l'Université de Strasbourg en mars 2017. Son thème de spécialisation est le militantisme musulman contemporain, spécialement féminin. En 2015, elle obtient une bourse FNS pour résider six mois comme Visiting scholar à la Columbia University de New York. Sur mandat du Canton de Vaud, elle est actuellement engagée sur le projet de cartographie de la diversité religieuse dans ce canton du Centre intercantonal d'information sur les croyances (CIC).
Simon Mastrangelo est l'auteur d'une thèse de doctorat sur la migration tunisienne (sous la direction de Monika Salzbrunn, 2017). Il travaille désormais à l'Université de Berne dans le cadre du projet "The Use and Abuse of the Israel-Palestine Conflict). parmi ses articles, on peut citer : "Revendiquer le droit à émigrer via l'expression du sentiment d'injustice. Le cas des harraga tunisiens", l'Année du Maghreb 18, 2018, pp. 21-35 et "parcours migratoires de harraga tunisiens. Représentations et lecture à la lumière de la foi en Dieu", in : Nathalie Ortar, Monika Salzbrunn et Mathis Stock (dir.), Migrations, circulations, mobilités, Aix-en-Provence, PUP, 2018, pp. 127-140.
Christophe Monnot est maître de conférences à l'Université de Strasbourg, chercheurs FNS à l'Université de Lausanne et membre du Groupe de recherche sociétés religions, laïcités à Paris (CNRS-EPHE). Ses travaux portent sur les différentes formes d'institutionnalisation, la diversité des communautés religieuses et leurs relations avec leur environnement social et politique. Il a récemment publié (en collaboration avec Jörg Stolz) un ouvrage sur l'évolution des paroisses et groupes religieux en Europe : Congrégations in Europe, Cham, Springer, 2018, et un volume sur les problématiques de reconnaissance des minorités religieuses (en collaboration avec Irene Becci et Olivier Voirol) intitulé Pluralisme et reconnaissance. Face à la diversité religieuse, Rennes, PUR, 2019
Alexandre Piettre est chercheur membre du Centre de sociologie des pratiques et représentations politiques (CSPRP) de l'Université Paris Diderot - Paris 7, post-doctorant à l'UMR Groupes Sociétés, religions, laïcités (GSRL) de l'École pratique des hautes études (EPHE - CNRS), et chercheur affilié à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne (FTSR - UNIL), rattaché à l'Institut des sciences sociales des religions (ISSR). L'ouvrage issu de sa thèse, L'islam (im)politique en ville. Renouveau islamique et quartiers impopulaires, est à paraître dans la collection La philosophie en commun chez L'Harmattan.
Monika Salzbrunn est professeure ordinaire de Religions, migration, diasporas à l'Institut des sciences sociales des religions et à l'Observatoire des religions en Suisse/Université de Lausanne, qu'elle a dirigés de 2011 à 2015. lauréate d'un Consolidator Grant du Conseil européen de la recherche (ERC) pour son projet ARTIVISM. Art and Activism. Creativity and Performance as Subversive Forms of Political Expression in Super-Diverse Cities, elle a dirigé les projets "L'Islam (in)visible en ville. Expressions matérielles et immatérielles des pratiques de l'islam dans l'espace urbain" et "Undocumented Mobility (Tunisias-Switzerland) and Digital-Cultural Ressources after the "Arab Spring"", financés par le FNS. Parmi ses publications récentes : L'événement (im)prévisibles. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses (co-éd), paris, Beauchesne, 2019 ; Migrations, circulations, mobilités. Nouveaux enjeux épistémologiques à l'épreuve du terrain, (co-éd.), Aix-en-Provence, PUP, 2018.
Olivier Voirol est maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Lausanne et chercheur associé à l'Institut für Sozialforschung de Frankfurt am main. Ses recherches portent sur les transformations de l'espace public et de la valuation au regard des mutations technologiques du capitalisme numérique. Il a traduit en français de nombreux textes de philosophie sociale et politique et publié de nombreux articles sur la reconnaissance, la visibilité sociale, l'espace public, la culture et la théorie critique (de l'école de Francfort).
Nummer 10844
Zurück zur vorherigen Seite Neue Abfrage durchführen Zurück zum Hauptmenü

ERLÄUTERUNGEN

über die Signatur finden Sie das Dokument im betreffenden Regal in der Bibliothek.

Klicken Sie auf einen Autor, um alle Dokumente dieses Autors zu erhalten, auf eine Notation für alle Bücher der gleichen Standorteinteilung, auf ein Schlagwort für Dokumente zum selben Thema oder auf eine Reihe, für alle Dokumente die zur gleichen Reihe gehören.