Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
Une histoire de la Réforme protestante en Suisse (1520-1565) / Pierre-Olivier Léchot
Lieu Libre-accès
Indice ÉPOQUE MODERNE (XVIe - XIXe s.) Cote 12-103-67
Type Livre Catégorie Livre
Auteur(s)
LÉCHOT, Pierre-Olivier
Editeur Neuchâtel : Alphil, 2017
Format 138 p. : ill. ; 18 cm
Collections
Focus ; 17
Notes Bibliogr. p. 37, 49, 57-58, 66, 77-78, 95, 104, 122-123, 130-131. Glossaire. Repères chronologiques
ISBN-ISSN 9782889301546
Disponibilité
disponibilitéExemplaire disponible
Durée du prêt: 30 jours


Réserver ce document
Matières
Réforme:Suisse:16e s
Réforme:Suisse alémanique:16e s.
anabaptistes:16e s.
Zurich (Suisse, ville):anabaptistes:16e s.
Kappel, Bataille de (1531)
Réforme:Suisse romande:16e s.
Calvin, Jean:Réforme
Zwingli, Ulrich:Réforme
Résumé Le 9 mars 1522, une petite assemblée réunie autour du réformateur Ulrich Zwingli mange ostensiblement des saucisses en pleine période de carême, en totale opposition avec les prescriptions alimentaires qui régissent ce temps de renoncement aux plaisirs du monde. La Réforme suisse est lancée. Emmenée par des figures comme Zwingli, Vadian ou Bullinger et, en Suisse romande, par des personnalités telles que Farel, Viret et Calvin, la Réforme va profondément transformer le paysage religieux et politique de la Suisse moderne. Fondée jusque-là sur sa culture du mercenariat, la réputation de la Confédération sera désormais portée par son statut de centre intellectuel et religieux du protestantisme européen. Mais, à ses marges, la Réforme suisse ne fait pas l'unanimité : en témoignent l'opposition du catholicisme qui lui résiste dans certains cantons et le développement, à Zurich même, du mouvement anabaptiste qui finira par essaimer dans le vaste monde. Guerres de religion, bûchers, noyades et bannissements marquent ainsi ses premières années. Confrontée à la nécessité de l'apaisement politique et religieux, la Réforme contribue pourtant aussi, mais à son corps défendant, au développement de la culture du compromis helvétique et à l'émergence du pluralisme religieux. Elle participe ainsi à l'entrée de plain-pied de la Confédération dans les temps modernes.

Table des matières

- Introduction

- Repères chronologiques

- Chapitre 1. Le cadre religieux et intellectuel de la Réforme suisse
- Une vie religieuse foisonnante au sein d'un système ecclésial ouvert
- Le soin de l'Église
- Des critiques fortes mais non pas fondamentales
- Le goût de la politique et l'odeur du sang
- Vers une Réforme ? L'humanisme en Suisse

- Chapitre 2. Zwingli et la Réforme zurichoise (1519-1525)
- Une jeunesse helvétique (1484-1519)
- Les origines intellectuelles de la Réforme zwinglienne
- Des saucisses pour la liberté (1522-1524)
- Mise en ordre (1525)
- Une Réforme urbaine

- Chapitre 3. La diffusion de la Réforme en Suisse alémanique (1524-1529)
- La "conquête" de l'Est
- Demi-victoires
- Berne
- Bâle
- Naissance de l'identité Suisse ?

- Chapitre 4. Le mouvement anabaptiste zurichois
- Le mouvement anabaptiste zurichois
- Un mouvement en perpétuelle transformation
- Une dérive violente suivie d'une "normalisation"

- Chapitre 5. La rupture avec Wittenberg et les guerres de Kappel (1529-1531)
- "Nous n'avons pas le même Esprit" : le conflit avec Luther (1524-1529)
- Les guerres de Kappel comme un coup d'arrêt de la Réforme en Suisse orientale

- Chapitre 6. La diffusion de la Réforme en suisse francophone (1529-1536)
- L'influence de Berne
- Un "chasseur alpin nommé Farel"
- Neuchâtel "porte de France" et premier centre de la Réforme francophone
- Genève et Vaud : de Farel à Calvin

- Chapitre 7. Jean Calvin le bâtisseur (1536-1560)
- Calvin avant Calvin
- Calvin I : l'échec (1536-1538)
- Calvin l'exilé : le séjour à Strasbourg (1539-1541)
- Calvin II : le retour du réformateur
- Calvin, homme de Dieu
- L'affaire Servet et la mise au pas de la résistance genevoise (1553-1555)
- L'horizon français (1555-1564)

- Chapitre 8. La difficile unification du protestantisme suisse (1545-1566)
- Le Consensus tigurinus (1549)
- La défaite du calvinisme dans le Pays de Vaud (151-1559)
- La Confession helvétique postérieure (1566) et l'unité doctrinale du protestantisme suisse

Biographie de l'auteur

Pierre-Olivier Léchot est professeur d’histoire moderne à la Faculté de théologie protestante de Paris, dont il est également le doyen. Spécialiste de l’histoire de la théologie entre la Réforme et les Lumières, il est l’auteur de plusieurs titres parus chez Alphil ainsi que du nouveau Que sais-je ? traitant de la Réforme.
Numéro 9378
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.