Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
À voix haute [Enregistrement vidéo] : la force de la parole / Stéphane de Freitas
Lieu Libre-accès
Indice ENFANT-EDUCATION-COUPLE-FAMILLE Cote DVD-9E-34
Type DVD Catégorie documentaire
Auteur(s)
FREITAS, Stéphane de
Editeur [S.l.] : TF1 vidéo, 2017
Format 1 DVD-vidéo (99 min.)
Notes Langue: français. Sous-titres: français pour sourds et malentendant.
Bonus: Les étudiants au palais de justice ; Kiss improvise ; Leila à l'université de Berkeley.
Disponibilité
disponibilitéExemplaire disponible
Durée du prêt: 14 jours


Réserver ce document
Matières
rhétorique
expression orale
confiance en soi
liberté d'expression
parole:sens (physiologie)
parole:communication
banlieue
jeunes:expression orale
Résumé Chaque année à l’Université de Saint-Denis se déroule le concours “Eloquentia”, qui vise à élire «le meilleur orateur du 93». Des étudiants de cette université issus de tout cursus décident d’y participer et s’y préparent grâce à des professionnels, avocats, slameurs, metteurs en scène, qui leur enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public. Au fil des semaines, ils vont apprendre les ressorts subtils de la rhétorique et vont s’affirmer, se révéler aux autres, et surtout à eux-mêmes. Munis de ces armes, Leïla, Elhadj, Eddy et les autres s’affrontent et tentent de remporter ce concours pour devenir «le meilleur orateur du 93».
Bien que le film ne comporte pas de contre-indication, un enfant risque de ne pas y trouver son compte car le film est long et les scènes d'entraînement au concours répétitives. Une certaine maturité est nécessaire pour pleinement apprécier ce film qui valorise la belle langue française et dans lequel on découvre différents procédés oratoires. Le film suscite réflexion et discussion sur la force de la parole. On ressent de l'empathie pour ces jeunes, pleins d'énergie et qui font preuve de solidarité malgré la rivalité qui les oppose. On les suit avec intérêt dans divers exercices oratoires durant tout le mois précédant la compétition finale, première heure du film, puis, lors de leurs joutes oratoires au moment du concours, dernière demi-heure du film. La caméra promène habilement son regard sur les différents personnages et on a l’impression que les jeunes ont oublié qu’ils étaient filmés. Il en ressort une impression de vérité et de grande authenticité. Le film est aussi pudique, les déceptions et les émotions fortes étant laissées hors champ.
(www.filmages.ch)
Numéro 9463
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.