Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
La douceur inespérée : quand la Bible raconte nos histoires d'amour / Véronique Margron ; [avant-propos : Frédéric Mounier]
Lieu Libre-accès
Indice COUPLE – MARIAGE – FAMILLE Cote 8-105-80
Type Livre Catégorie Livre
Auteur(s)
MARGRON, Véronique
MOUNIER, Frédéric préf.
Editeur Montrouge : Bayard, 2021
Format 199 p. ; 18 cm
ISBN-ISSN 9782227499362
Disponibilité
1 exemplaire(s)

disponibilitéExemplaire disponible
Durée du prêt: 30 jours


Réserver ce document
Matières
amour:Bible:enseignement
sexualité:Bible:enseignement
relations interpersonnelles:Bible:enseignement
vie:sens (philosophie):Bible:enseignement
vie chrétienne:Bible:enseignement
douceur:Bible:enseignement
Résumé Véronique Margron choisit dans ces pages de redonner toute sa dimension à la douceur et de considérer ce qui, de nos vies affectives, peut être revigoré à cette source. Qu'il s'agisse de la douceur du repos suivant la Création du monde ou de la douceur de l'aurore de Pâques à la faveur de laquelle les femmes découvrent le tombeau vide du Christ, elle donne force à cette notion qui nous donne le courage du possible. Ces textes n'ouvrent-ils pas la voie à chacun pour vivre une relation d'amour et de joie toujours renouvelés ? Véronique Margron livre également dans ces pages sur ce qui constitue le coeur de son engagement : « mon métier a ceci de magnifique qu'il me convie à l'art théologique à travers une splendide méditation, celle du voyage incessant entre le visage de Dieu et les visages et situations des hommes, entre le récit biblique et les récits de nos contemporains. » Elle donne ici à entendre une voix spirituelle enrichie par ces voyages.

Table des matières

- Avant-propos

-1- Itinéraire
- Faut-il vraiment parler de soi pour justifier son écriture ?
- Simple lecture
- La sexualité marque tout être au monde
- Religieuse dominicaine
- Habiter la « maison » où je me trouve
- Écouter, enseigner, se faire proche
- Ne pas apprendre la vie par procuration
- J'essaie d'écouter au nom de ce que je crois de Dieu
- Salut et guérison
- Que vaut la vie entre naître et mourir ?
- Souffrance de l'humain et visage de Dieu
- Dieu, une question humaine
- Dieu ne saurait désespérer
- Pourquoi fonder cette recherche en Dieu ?

-2- Le bonheur et la loi
- Jésus s'est-il occupé de morale ?
- Dire : « Peu importe ! » serait nier l'Incarnation
- Ce qui nous est proposé, c'est d'aimer
- Dieu s'occupe de l'impossible
- Nous croyons que l'humain cherche à accomplir le meilleur
- Le désir le plus vrai de l'homme se trouve là où Dieu se tient
- Morale des vertus, morale du code
- L'Église et la performance
- Aimer son corps, tel qu'il est, pour aimer les êtres rencontrés
- L'érotisme, une vertu chrétienne ?
- L'Incarnation : le lieu de Dieu est dans la chair, ses ambiguïtés comme ses bonheurs
- « On ne pèche pas si souvent que cela»
- Le possible de la vie reste ouvert

-3- La Bible raconte nos histoires d'amour
- De la Création à nos naissances. Gn, 1-3
- La puissance de Dieu, c'est la douceur
- La douceur est l'horizon de notre vie amoureuse
- Aimer n'est jamais sans mal Inviter à faire un pas de côté
- Faire face consiste alors à prendre soin de l'autre
- Le récit de Création n'est pas un texte, mais une parole
- L'enjeu de la Bible n'est pas de dire la vérité comme un en-soi, mais celle de nos vies
- L'humain est séparé pour se rencontrer
- Notre dieu spontané est celui du serpent
- C'est parce que tout est fragile que tout est beau
- La différence des sexes est énigmatique et indépassable, mais elle ne dit pas tout...
- En l'absence de femme, il y a de l'humain, mais pas vraiment d'homme
- Quitter pour trouver, un geste pascal
- Mourir sur la croix signifie que le Christ ne délaisse rien de l'humain
- Ne pas pouvoir vivre sans avoir tout
- Comment peut-on habiter l'« ordinaire » comme le lieu de la rencontre de l'autre ?

- Une liberté jamais sans les autres. Les Dix Paroles. Ex 20, 1-26; Dt 5, 6-21
- Les paroles de pierre sont brisées
- Contre « l'extrême du mal»
- Recevoir la vie d'autrui
- Une promesse tenue en confiance
- Pas de vie sans séduction
- Confiance pour une liberté fondée dans l'alliance
- A-t-on besoin de « penser » Dieu ?
- Une liberté déliée de source ?
- Une parole qui s'adresse au coeur
- Il nous faut du tiers fiable
- La chance de l'Église
- Se relever vers la vie
- Se rendre responsable du futur
- Peut-on penser l'avenir en dehors des liens ?
- Pour une dissidence spirituelle

- Passer la nuit vers une autre aurore. Ct 1-8
- Aimer de surcroît
- Un poème hors normes, face à la souffrance d'aimer
- Le vécu de l'amour où la souffrance s'invite sans être désirée, peut être un lieu de redécouverte de l'autre
- Ne pas mourir dans la souffrance
- Consentir à se laisser rejoindre, à recevoir

- Conclusion : De l'intime à la Bonne Nouvelle
- La foi chrétienne peut-elle dire que l'intime est le lieu d'une bonne nouvelle ?
- On peut vraiment goûter le bonheur d'aimer
- La fidélité, c'est comme passer à travers les pierres d'un gué
- Lorsque les femmes arrivent au tombeau, le jour n'est pas encore levé

- Annexes. Textes bibliques

Biographie de l'auteur

Théologienne, Véronique Margron est provinciale des dominicaines et présidente de la Conférences des religieuses et religieux de France (Corref). Elle a publié de nombreux ouvrages dont L'échec traversé, Fragiles existences et Un moment de vérité.
Numéro 12798
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.