Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
˜La œMort / Eberhard Jüngel ; préf. de Christophe Chalamet ; trad. de l'allemand par Gilles Sosnowski
Lieu Libre-accès
Indice GRÂCE – SALUT Cote 4-107-37
Type Livre Catégorie Livre
Auteur(s)
JUNGEL, Eberhard
CHALAMET, Christophe préf.
SOSNOWSKI, Gilles trad.
Editeur Genève : Labor et fides, 2021
Format 244 p. ; 20 cm
Collections
Résonances théologiques
ISBN-ISSN 9782830917352
Disponibilité
0 exemplaire(s)

disponibilitéExemplaire non disponible

Date de retour prévu: 01.04.2021
Durée du prêt: 30 jours


Réserver ce document
Matières
mort
mort:théologie protestante
mort:anthropologie
mort:philosophie
mort:Socrate
mort:Bible
mort:Nouveau Testament
péché (théologie):mort
Jésus-Christ:mort
mort:christianisme
Jésus-Christ:salut (théologie)
Résumé Eberhard Jüngel se penche sur le thème de la mort, d'abord envisagée dans une perspective anthropologique large, en dialogue avec la médecine et la philosophie, comme une « énigme ». Puis Jüngel propose une réflexion biblique et théologique sur la mort comme «mystère ». Interroger la mort, c'est interroger la vie - notre vie. Qu'est-ce que la mort ? Une réalité à la fois tout à fait personnelle (notre mort), mais aussi tout à fait étrangère. Elle n'est toutefois pas que « ma » mort, mais aussi celle d'autrui : elle est un fait social, dont les incidences sont indéniables. Théologiquement parlant, la mort de Jésus est l'événement de la rencontre entre l'être de Dieu et l'être de la mort : Dieu y assume la négation de la mort. Si la mort de Jésus-Christ a quelque chose à voir avec nous, c'est parce qu'elle concerne également Dieu : en Jésus, Dieu même n'en est pas indemne. Loin d'être « réconcilié » par la crucifixion de Jésus, au sens où Dieu passerait de la colère au pardon (comme l'a souvent et malheureusement affirmé le christianisme), Dieu ôte à la mort sa puissance de négation et de séparation, donnant à l'être humain d'avoir part à sa vie même. D'abord paru en 1971, dans le contexte des théologies de la « mort de Dieu », cet ouvrage, traduit pour la première fois en français, n'a rien perdu de sa pertinence.

Table des matières

- Préface à l'édition française / [Christophe Chalamet]

- Avant-propos

-A- L'énigme de la mort
- Chapitre premier - Sa propre mort. La mort comme question de la vie humaine
- Qu'est-ce que la mort ?
- Ce qui nous est le plus étranger est ce qui nous est le plus intime
- Qui interroger sur la mort ?
- L'homme vivant en tant qu'instance susceptible d'être interrogée. L'orientation anthropologique vers la mort
- Le mourant comme objet de la médecine - l'orientation biologique vers la mort
- La mort, une fin sans commencement
- La mort est définitive, le mourir réversible
- Signes précurseurs de la mort, indices qu'elle est survenue
- Mort du corps - mort de l'homme
- Une réponse théologique qui engage

- Chapitre 2 - La mort de l'autre. La mort comme fait social
- Le rapport de la vie à la mort de l'autre
- Le point de vue sur la mort
- La représentation théologique de la résurrection face à l'absence de point de vue sur la mort

- Chapitre 3 - La mort de Socrate. La mort comme séparation du corps et de l'âme
- Prendre congé d'une représentation
- L'immortalité de l'âme - l'héritage de Socrate
- Définir le rapport entre la mort et la connaissance
- Déplatoniser le christianisme : un devoir théologique

-B- Le mystère de la mort
- Chapitre 4 - La mort du pécheur. La mort comme salaire du péché
- Le discours sur la mort dans la Bible
- Points de vue vétérotestamentaires sur la mort
- La vie, le plus grand des biens
- Vivre face à la mort
- Points de vue sur l'âge, le mourir et les morts
- Ambivalence de la mort
- La mort est étrangère à Dieu
- Résurrection des morts ?
- Points de vue néotestamentaires sur la mort
- Problèmes logico-linguistiques et théologiques du discours néotestamentaire sur la mort

- Chapitre 5 - La mort de Jésus-Christ. La mort, passion de Dieu
- La mort de Jésus, événement salvifique
- La vie de Jésus et la foi en Dieu
- La mort de Jésus et la foi en Jésus
- La mort et Dieu

- Chapitre 6 - La mort de la mort. La mort comme immortalisation de la vie vécue
- Les deux dimensions de la compréhension biblique de la mort
- La mort et le temps - l'espérance de la foi
- Mort et égalité - conséquence sociopolitique.
- La mort et la peur - l'obligation de la foi

Biographie de l'auteur

Eberhard Jüngel (1934-) est un théologien luthérien allemand, ancien professeur de théologie systématique à l'Université de Tübingen. Il est notamment l'auteur d'un célèbre ouvrage, Dieu, mystère du monde, paru au Cerf en 1983
Numéro 12789
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.