Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
Comment Jésus a-t-il vécu sa mort ? : exégèse et théologie / Heinz Schürmann ; trad. de l'allemand par Albert Chazelle
Lieu Libre-accès
Indice PÂQUES Cote 3-102.2-11
Type Livre Catégorie Livre
Auteur(s)
SCHUERMANN, Heinz
CHAZELLE, Albert trad.
Editeur Paris : Les Éd du Cerf, 1977
Format 187 p. ; 22 cm
Collections
Lectio Divina ; 93
ISBN-ISSN 3451170876
Disponibilité
1 exemplaire(s)

disponibilitéExemplaire disponible
Durée du prêt: 30 jours


Réserver ce document
Matières
Passion (théologie):annonce
Dernière cène
Eucharistie:eschatologie
Epître aux Galates (livre biblique):La Loi du Christ
Jésus-Christ:salut (théologie)
Résumé Tout homme est obligé d'affronter, plus ou moins lucidement, sa propre mort, et celle-ci est d'autant plus personnelle que sa vie a été plus authentique et plus riche. Quand on songe à ce que fut sa vie, on ne peut s'empêcher de penser que Jésus a affronté la mort dans une attitude d'authenticité et de don de soi tout a fait unique. Cette mort nous offre l'exemple le plus haut qu'on puisse imaginer d'une attitude humaine ouverte sur la transcendance, sur Dieu. La loi affirme davantage encore sur la mort de Jésus. Elle assure qu'en tant que mort du Fils "livré" par le Père, du Fils qui se "livra" lui-même, cette mort fut, d'une manière exceptionnelle, une mort "salutaire" et la plus personnelle qui soit, et en même temps la révélation de l'amour de Dieu. Peut-on dégager les fondements scripturaires de cette affirmation ? En quatre études mettant en œuvre une méthode originale qui cherche à comprendre les paroles et les actions de Jésus à partir du contexte dans lequel s'est joué son destin, l'auteur se propose de vérifier la tradition pré-pascale sur l'attitude de Jésus devant sa mort (1), de rendre intelligible et vraisemblable le don que Jésus a fait de lui-même dans l'Eucharistie (2), de montrer que cet abaissement de Jésus est la règle déterminante de la vie morale (3) et qu'il est une réalité décisive pour l'avenir (3).

Table des matières

- Introduction : Le thème de la Croix redevient actuel

- Chapitre I - Comment Jésus a-t-il affronté et compris sa mort ? Réflexions critiques sur la méthode
-I- Jésus pouvait-il envisager sérieusement la possibilité d'une mort violente ?
-II- Peut-on établir avec vraisemblance que Jésus était prêt à l'éventualité d'une mort violente ?
-III- La connaissance du danger de mort a-t-elle influencé le comportement de Jésus ?
-IV- Jésus pouvait-il concilier sa mort avec sa mission ?
-V- Jésus a-t-il attribué une valeur salutaire à sa mort qu'il prévoyait ?
-VI- Jésus a-t-il parlé en public de sa mort imminente et de la portée salutaire de cette mort ?
-VII- Jésus a-t-il parlé de sa mort imminente et de la portée salutaire de cette mort dans le cercle restreint de ses disciples ?
-VIII- À la dernière Cène, Jésus a-t-il indiqué la portée salutaire de sa mort ?
- Réflexion finale

- Chapitre II - la survie de la cause de Jésus dans le Repas du Seigneur, après Pâques. la continuité des signes dans la discontinuité des temps
-I- Recherche sur les actions de Jésus au cours de la Cène
-A) Éléments palestiniens dans la célébration paulinienne du repas du Seigneur
-1- Observations sur le Repas du Seigneur aux origines chrétiennes
-2- Remarques sur la double action eucharistique en particulier
-B) Déductions sur la dernière Cène de Jésus
-1- La jonction des deux actions sur le pain et sur la coupe
-2- Deux particularités des actions eucharistiques

-II- Essai d'interprétation des actions de Jésus à la Cène
-A) Le sens de la double action de Jésus
-1- La signification des actions de Jésus à la Cène
-2- Ce que nous apprennent les paroles d'accompagnement interprétés à la lumière du comportement de Jésus
-B) Les actions de Jésus à la Cène comme "signes de l'accomplissement" eschatologique
-1- Qu'est-ce qu'un "signe de l'accomplissement" eschatologique ?
-2- L'action de Jésus à la Cène comme "signe de l'accomplissement" eschatologique

- Chapitre III - "La Loi du Christ" (Gal 6,2). Le comportement et la parole de Jésus comme norme morale suprême et définitive d'après saint Paul
-I- Le comportement et la parole de Jésus comme normes suprêmes
-A) Le caractère obligatoire des paroles du Seigneur transmises par la tradition
-B) Le comportement de Jésus comme modèle et règle du comportement moral

-II- Le comportement et la parole de Jésus comme "Loi du Christ"
-A) Les exigences de la "Loi du Christ"
-B) Le caractère formel des exigences de la "Loi du Christ"

- Chapitre IV - Perspectives : Le Christ "pro-existant" sera-t-il au coeur de la foi de demain ? Méditation théologique
-I- Rétrospective
-A) Le déploiement de la révélation de la "plénitude du Christ" dans le Nouveau Testament
-B) Le déploiement au cours de l'histoire de l'Église de la "connaissance du Christ : bien suprême"

-II- Perspectives
-A) Le Christ évolutif comme point de convergence de l'évolution
-B) Le Christ pro-existant comme principe de la société et de l'évolution cosmique

Biographie de l'auteur

Heinz Schürmann, professeur de Nouveau Testament à la faculté catholique d'Erfurt, est l'un des maîtres de l'exégèse allemande d'aujourd'hui. Il est l'auteur du commentaire le plus important de l'évangile de saint Luc.
Numéro 61212
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.