Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
Les invalidés : nouvelles réflexions philosophiques sur le handicap / Bertrand Quentin
Lieu Libre-accès
Indice SANTÉ ; MÉDECINE ET SOCIÉTÉ Cote 8-104.5-5
Type Livre Catégorie Livre
Auteur(s)
QUENTIN, Bertrand
Editeur Toulouse : Erès, 2019
Format 203 p. ; 21 cm
Collections
Connaissances de la diversité
Notes Bibliogr. p. [193]-198. Glossaire
ISBN-ISSN 9782749264684
Disponibilité
1 exemplaire(s)

disponibilitéExemplaire disponible
Durée du prêt: 30 jours


Réserver ce document
Matières
personne handicapée
personne handicapée:identité
vulnérabilité:philosophie
vulnérabilité:éthique
personne handicapée:qualité de la vie
handicap:intégration sociale
personne handicapée:sexualité
personne handicapée:aides fonctionnelles (médecine)
personne sourde:identité
personne sourde:aides fonctionnelles (médecine)
handicap:philosophie
Résumé Certains hommes pâtissent dans cette vie d'une forme d'invalidation. Ce qui transforme les invalides en invalidés relève d'une composante physique, physiologique, psychique, mais aussi de la manière dont une société donnée construit son rapport au handicap. Mais se contenter du « modèle social » comme unique grille d'analyse, c'est aussi faire disparaître à bon compte les personnes handicapées et la singularité de leur « être-au-monde ».
Loin d'un transhumanisme qui prône un homme augmenté, Bertrand Quentin nous appelle aujourd'hui, à une compréhension augmentée de l'homme. Pour cela il s'attache à conduire, en philosophe, une approche multifactorielle du handicap. Il aborde maintes questions étonnantes comme : Les handicapés existent-ils ? Y a-t-il un critère de « qualité de vie » qui permet de décider des handicaps acceptables par la société ? Y a-t-il un droit à la sexualité pour les personnes handicapées ? La techno-science va-t-elle faire disparaître le handicap ? L'auteur revendique un « polythéisme méthodologique » où la philosophie se nourrit de sociologie, d'anthropologie, de psychologie, de sources inattendues comme les comics ou le cinéma. Elle devient ainsi vivante et accessible à tous.

Table des matières

- Introduction

-1- Quels mots pour parler des personnes handicapées ?

-2- Identité (1) Les handicapés existent-ils ?
- Le sentiment d'étrangeté ?
- Une mobilisation permanente d'énergie pour s'adapter aux choses les plus simples de la vie
- Une ressemblance objective liée à la déficience physiologique ?
- La singularité physiologique
- Une revendication identitaire spécifique : le cas des sourds
- Pas d'identité mais un essaim de handicaps
- Une production de la société
- Un groupe par oppression ?
- Un regard normatif, stigmatisant, dans chaque société
- Une oppression structurelle des sociétés ?
- Construction sociale ?
- Une responsabilité de l'individu à se laisser aller devant la stigmatisation 2
- Les bénéfices pour l'individu d'une revendication d'identité groupale
- Les pièges d'une ontologisation de la différence

-3- Identité (2)
- Quelle identité pour une personne au handicap physique ?
- Identité entre mêmeté et ipséité
- Y a-t-il une identité handicapée ?
- Une identité détériorée
- Un handicap acquis et l'expérience de la déconstruction d'une identité
- Désincarnation
- Exister davantage, renforcer son identité le rebond ambigu de l'activisme
- Hobbes comme initiateur d'une pensée de l'identité fondée sur l'activité du sujet
- Hobbes comme préfigurant le discours de l'empowerment
- Montée en puissance du discours sur l'empowerment
- Risque d'« empathie égocentrée » et de « harcèlement thérapeutique » dans la mise en pratique de l'empowerment
- Quand le discours de l'empowerment se retourne contre la' personne handicapée
- Un moi réduit à ses opérations
- La philosophie du care est-elle en rupture avec l'activisme hobbsien ?

-4- Identité (3)
- Quelle identité pour une personne au handicap psychique ?
- John Locke et le droit à n'être défini comme « personne » que si certaines compétences sont là
- Peut-on radicalement changer d'identité ?
- Vécu conscient et vécu incorporé

-5- La grande vulnérabilité est-elle encore du côté de l'humain ?
- Le concept de « grande vulnérabilité »
- Tous vulnérables, mais certains le sont plus que d'autres.
- Le risque vital
- Un risque ontologique
- Rendre possible une rencontre éthique
- Rester en « vigilance éthique »
- Ni respect, ni sollicitude.
- Veiller pour l'Autre
- Le veilleur est un guetteur et un interprète
- Contraste entre corps effrayants et singularité émouvante

-6- La « Qualité de vie » est-elle le bon critère pour décider des handicaps acceptables par la société ?
- La qualité de vie comme critère médical bordant le nouveau jusqu'au-boutisme possible de la médecine
- Un concept normatif fallacieux voire dangereux l'erreur de Maslow
- Inscrire la réflexion éthique dans l'univers des praticiens
- Dans la philosophie antique : une vie de qualité morale
- Une vie de qualité ne vise pas nécessairement le bonheur

-7- Qu'est-ce que faire semblant d'accueillir ? (La liminalité)
- Le fait de la liminalité
- Tarzan, l'éternel valide
- « Harrison Bergeron », la nouvelle de Kurt Vonnegut sur une société favorisant le handicap : une régression burlesque ?
- Lutter contre la liminalité
- Pour une société inclusive
- L'expert, c'est la personne handicapée

-8- Y a-t-il un droit à la sexualité pour les personnes en situation de handicap ?
- Le fantasme du monstre sexuel et d'une procréation illégitime
- L'obscurantisme sexuel envers les personnes handicapées mentales : l'exemple du film Garage
- L'écart entre l'intériorité et l'extériorité en matière sexuelle
- Peut-il y avoir un droit au sexe pour les personnes en situation de handicap ?
- L'oubli d'une authentique anthropologie philosophique nous conduit vers des désillusions
- Que faire ?
- Peut-on protéger et laisser s'épanouir en même temps ?
- Non-assistance à personne en danger ?

-9- Pour quoi la technicité inclusive et la technoscience « d'augmentation » peuvent nous faire oublier l'essentiel ? (L'accessibilité relationnelle)
- La technoscience apporte une aide aux personnes handicapées
- Les « sourds augmentés » ?
- Résoudre médicalement le problème de la surdité ?
- Un siècle à favoriser l'oralisme
- Les malentendus de l'implant cochléaire
- Les illusions d'une médecine de réparation et d'augmentation
- Des inconvénients pour le handicap d'une focalisation sur les progrès technoscientifiques
- Maintenir l'objectif d'accessibilité technique
- Pour une accessibilité relationnelle

- Conclusion

- Glossaire
- Bibliographie

Biographie de l'auteur

Bertrand Quentin est agrégé et docteur en philosophie. Maître de conférences HDR à l'université de Paris-Est Marne-la-Vallée, il est directeur du LIPHA Paris-Est (Laboratoire interdisciplinaire d'étude du politique Hannah Arendt / EA7373) et responsable du master 1 de philosophie, parcours « éthique médicale et hospitalière appliquée » (École éthique de la Salpêtrière).
Numéro 11716
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.