Logo

CIDOC
Boulevard de Grancy 29
1006 Lausanne
021 614 03 00
DOCUMENTS DETAILLES
Titre
Cas de conscience [Enregistrement vidéo] / Vahid Jalilvand
Lieu Libre-accès
Indice VIOLENCE - JUSTICE - CULPABILITÉ - RACISME - MIGRATION - EXCLUSION SOCIALE Cote DVD-23C-135
Type DVD Catégorie Drame
Auteur(s)
JALILVAND, Vahid
Editeur [S.l.] : Damned Films, 2018
Format 1 DVD-vidéo (104 min.)
Notes Langue: persan. Sous-titres: français.
Bonus: regard(s) de Bamchade Pouvali, écrivain et critique de cinéma (12 min.)
Disponibilité
0 exemplaire(s)

disponibilitéExemplaire non disponible

Date de retour prévu: 25.09.2019
Durée du prêt: 14 jours


Réserver ce document
Matières
culpabilité (psychologie)
Iran
classe sociale:différence
responsabilité individuelle
conscience (morale)
inégalité sociale
pauvreté
corruption
enfant mort:deuil
Résumé Dans le film CAS DE CONSCIENCE, l’expression “être taraudé par sa conscience” prend tout son sens. Le réalisateur iranien Vahid Jalilvand met en parallèle le parcours et la mauvaise conscience de deux hommes, dont on ne sait, de l’un ou de l’autre, qui est à l’origine de la mort d’un petit garçon, Amirali. Est-il mort suite à l’accident causé la veille par la voiture du médecin légiste, le docteur Nariman (Amir Aghaei), qui a heurté le scooter familial? Ou suite à une intoxication alimentaire, causé par l’achat de viande avariée et bon marché par son père Moussa (Navid Mohammadzadeh, prix du Meilleur acteur de la sélection Orizzonti à la Mostra de Venise) ?
CAS DE CONSCIENCE montre très bien, et sans fioriture aucune -ni musique, ni effusion- l’évolution du regard. D’abord le regard que chacun porte sur lui-même. Mais aussi le regard accusateur et navré que leurs épouses portent sur les deux hommes. Moussa est un homme pauvre, orgueilleux au point de ne jamais demander de l’aide à personne. Il traite mal son épouse Leïla, femme soumise et le drame intime qu’ils traversent les éloigne encore plus l’un de l’autre. Car Leïla voit en lui le responsable de la mort de leur fils et ne lui pardonne pas. Le docteur Nariman est un homme respecté, bien plus haut sur l’échelle sociale. Son épouse Sayeh (Hediyeh Tehrani) est aussi médecin légiste. Ils travaillent ensemble et se respectent mutuellement.
(https://www.leblogducinema.com)
Numéro 11253
Retour à la page précédente Effectuer une autre recherche Retour à la page d'accueil

EXPLICATIONS

La cote indique où se trouve le document dans la bibliothèque.
Cliquez sur un auteur pour voir tous les documents du même auteur, sur l'indice pour voir les documents rangés sur le même rayon, une matière pour voir les documents traitant du même sujet ou une collection pour voir d'autres documents appartenant à la même collection.